Quel est le taux de succès de vos propositions ?

Lorsqu’un prospect vous demande de lui envoyer une proposition, est-ce que vous vous empressez de préparer une proposition très professionnelle, de lui présenter, de faire des suivis, pour vous rendre compte que ce client potentiel, à qui vous avez donné de votre temps pour répondre à ses demandes et ses besoins, ne retourne pas vos messages ?!

Trop d’entreprises croient encore que, plus elles font des propositions ou répondent à des appels d’offres, plus elles ont de chances de signer des contrats. Si vous procédez ainsi, votre taux de succès par rapport au nombre de propositions soumises doit être très bas, c’est-à-dire autour de 20 %, 10 %, voire 5 %.

Lire plus

Réussissez-vous votre premier contact avec un prospect ?

La vente débute par un premier contact avec les clients potentiels de l’entreprise. Mais comment se démarquer aujourd’hui, dans une société où un très grand nombre de personnes sollicitent constamment les mêmes personnes ? Comment faire passer un message professionnel, de qualité, à vos prospects pour qu’ils veuillent donner suite et faire affaire avec vous ? Ce premier contact est déterminant pour éviter que vous soyez perçu comme un achalant ou que votre message soit perçu et filtré comme du marketing non sollicité.

Lire plus

Qualifiez-vous efficacement vos opportunités d’affaires?

Vous est-il déjà arrivé de vous engager dans un cycle de vente avec un client potentiel dont vous saviez dès le départ que les probabilités de succès étaient très faibles ? Probablement que oui. Pourquoi décide-t-on d’enclencher un cycle de vente dans des conditions qui ne sont pas favorables ? En règle générale, pour l’une des deux raisons suivantes : soit que vous n’avez pas suffisamment de clients potentiels et vous vous acharnez pour vous donner l’impression de travailler fort, mais en réalité vos actions ne font que déplacer de l’air, soit que vous n’avez pas de système de qualification efficace pour les opportunités d’affaires qui se présentent à vous.

Lire plus

Pourquoi le client devrait-il acheter de vous ou de votre entreprise ?

Si vous ne pouvez pas répondre à cette question avec confiance et conviction, il est fort possible que vos objectifs de vente pour acquérir de nouveaux clients soient difficiles à atteindre. Plus la réponse à cette question sera solide et forte, meilleures seront vos chances de réussite.

On entend souvent dire de plusieurs dirigeants d’entreprises que la raison principale pour laquelle le client achète chez eux est la qualité de leur service à la clientèle. Ils ont raison, surtout pour fidéliser leurs clients actuels, mais cette raison n’est habituellement pas suffisante pour obtenir de nouveaux clients, surtout si l’on désire une croissance supérieure au marché.

Lire plus