Le plaisir est dans la progression et non dans la possession

Par Jean-Pierre Lauzier

On veut tous une grosse maison, un compte de banque bien garni, une belle voiture, car il est agréable de posséder ces objets qui améliorent notre qualité de vie. Mais peu importe le montant d’argent qu’on gagne, on n’en a jamais assez, car on croit que le bonheur se trouve dans la possession. Alors, on cherche des moyens d’en avoir toujours plus. Mais le bonheur et le plaisir se trouvent-ils vraiment dans cette possession?
Personnellement, je suis très content d’être à l’aise financièrement, mais je réalise que ce n’est pas cela qui me rend le plus heureux : c’est avant tout le dépassement de soi. Et il survient lorsqu’on sort de notre zone de confort, lorsqu’on prend des risques sur soi-même, lorsqu’on fait des choses qui nous font peur, bref lorsqu’on ose. Si vous osez, les probabilités de connaître des échecs de façon répétée sont très fortes, mais en poursuivant vos efforts et avec beaucoup de détermination, vous finirez par réussir. Et c’est à ce moment qu’on est le plus fier de soi, car on s’est dépassé, on a surmonté les difficultés.

Oser faire les choses différemment va à l’encontre de la nature humaine, car l’être humain aime avoir une routine, si sécurisante. Mais pour réaliser les grands objectifs qui vous tiennent à c¦ur, vous devrez ignorer votre voix intérieure qui vous dit de ne pas prendre de risques et de rester assis paisiblement. Vous provoquerez bien entendu une bataille en vous, mais si vous laissez tomber vos peurs et n’écoutez pas cette voix qui vous veut inactif, alors vous prenez la route du dépassement de soi.

Chaque fois que l’on génère une nouveauté dans notre vie professionnelle pour se diriger vers un objectif précis, on vit une progression et c’est là qu’on s’accomplit, qu’on a un sentiment de grand bonheur.

Si vous avez des enfants, vous vous rappelez sûrement du moment où ils ont marché pour la première fois. C’était assurément un moment de grande fierté. Mais maintenant que vos enfants sont grands, le fait qu’ils marchent chaque jour vous laisse totalement indifférent. C’est le dépassement de soi qui suscite ce bonheur, cette fierté et ce plaisir.

Dans votre travail, êtes-vous comme l’enfant qui marche pour la première fois ou comme l’adulte qui marche par automatisme depuis toujours? Avez-vous des objectifs ou des rêves qui vous permettent de vous dépasser? Sinon, il est temps de vous en donner.

Jean-Pierre Lauzier
Expert-conseil, formateur et conférencier en vente, mise en marché et service à la clientèle
Auteur du livre: « Le Coeur aux ventes »

JPL Communications inc.
info@jeanpierrelauzier.com
www.jeanpierrelauzier.com
450 444-3879