Les entreprises en forte croissance exercent une certaine forme d’attraction sur leur clientèle cible. Elles sont attirantes et cet attrait n’est pas le fruit du hasard. Ces organisations se positionnent dans leur marché respectif pour que leurs clients potentiels communiquent avec eux lorsqu’ils sont prêts à acheter. Il est beaucoup plus facile de vendre à un client qui vous a trouvé que de vendre à un client que vous avez trouvé. Par contre, il est beaucoup plus difficile d’être en mode d’attraction que de vous positionner en mode d’agression.

Nous avons tous de bonnes et de mauvaises habitudes et les gens qui sont prospères ne sont pas nécessairement les plus talentueux ni les plus forts. Ce sont plutôt ceux qui sont capables de convertir leurs mauvaises habitudes en des dispositions plus constructives et plus bénéfiques.

Pourquoi y a-t-il des gens qui sont des maîtres-vendeurs et qui récoltent des résultats exceptionnels tandis que d’autres ont tant de difficultés à performer? Est-ce inné ou est-ce appris? Eh bien, la vente, c’est comme dans n’importe quel autre métier, on devient bon par l’acquisition de connaissances et par la mise en application de celles-ci.

Désirez-vous jouir d’un meilleur niveau de vie que celui que vous avez actuellement? Si oui, votre première réaction consistera probablement à travailler plus fort et à passer des heures supplémentaires à votre travail. Dans ce cas, il y a des chances que cette approche améliore vos conditions, mais il est également fort possible que cette alternative ne vous donne pas des fruits à la hauteur de vos aspirations, étant donné que vous faites toujours la même chose et toujours de la même façon.

Vous est-il déjà arrivé, à la suite d’une rencontre avec un client, d’avoir la sensation de ne pas avoir été capable d’établir un solide climat de confiance et que, pour cette raison, ce dernier n’a pas acheté de vous? Si vous répondez par l’affirmative, croyez-vous pouvoir faire quelque chose pour améliorer la situation? Certains répondront qu’ils ne peuvent rien y faire et que la chimie ne passe tout simplement pas, mais je ne suis pas d’accord avec cet énoncé parce que, la plupart du temps, vous pouvez faire quelque chose pour augmenter ce niveau de confiance.

Combien de fois vous est-il arrivé que des clients ou prospects lancent l’objection suivante : « C’est trop cher »? Probablement des dizaines et même des centaines de fois. Avez-vous déjà pensé au nombre de ventes additionnelles que vous auriez pu conclure si cette objection n’avait pas existé? Fort probablement beaucoup plus. Notre objectif, dans les lignes qui suivent, consiste à identifier les motifs qui portent le client à soulever cette objection et à voir s’il y a quelque chose que vous pouvez faire pour éliminer cette objection et ainsi obtenir de bien meilleurs résultats dans vos ventes.

Aimeriez-vous accroître considérablement vos revenus? Vos cycles de vente sont-ils trop longs? Souhaiteriez-vous obtenir plus de contrats et acquérir quantité de nouveaux clients? Eh bien, si ces questions sont pour vous un défi ou une préoccupation, voici une solution qui a fait ses preuves.

Pour obtenir ce que vous n’avez jamais eu, vous devez faire ce que vous n’avez jamais fait, c’est-à-dire effectuer des actions qui vous poussent à sortir de votre zone de confort et qui vous rapprochent un peu plus chaque jour de votre but. Certaines de ces actions sont plus efficaces que d’autres et il est essentiel, pour vous, de savoir quelles sont celles qui vous aideront le plus à progresser rapidement.

Le temps que vous passez au travail représente une très grande partie de votre vie, alors si cet emploi ne vous stimule plus ou s’il vous rend malheureux, il est fort probable que votre performance, votre motivation et votre qualité de vie en sont affectées.

Lorsque vous vous trouvez dans une telle situation, deux options s’offrent à vous…

Pour devenir des papillons, les chenilles doivent quitter leur zone de confort en abandonnant l’environnement avec lequel elles sont familières et en se laissant guider par leur destinée. Y a-t-il un parallèle que nous pouvons faire avec l’être humain? Certainement, car pour nous développer et devenir un papillon, nous devons, comme les chenilles, sortir de notre zone de confort en faisant les choses différemment et en nous laissant guider par ce qui nous stimule et nous passionne.