Rêver et cibler son message, la première étape d’une présentation qui a du punch

Par Annie Bienvenue

Notre premier réflexe, lorsque nous avons à préparer une présentation, est de se mettre à l’ordinateur, d’ouvrir PowerPoint, de chercher un titre et de mettre des idées sur des diapos. Cependant, il importe d’effectuer un travail de préparation et de visualisation avant de se lancer dans le concret, par ce que, si la direction de cette présentation n’est pas claire dans notre tête, elle sera difficile à structurer et risque de nous causer des maux de tête ou manquer de cohérence.

Il est donc impérieux de réfléchir au sujet de son exposé et au point de vue selon lequel il sera traité pour développer une présentation qui saura se démarquer et influencer ses auditeurs.

Première étape : trouver le cœur de la présentation

Évidemment, bien établir son sujet, cibler son message et choisir l’angle sous lequel nous allons le traiter constitue la première étape.

Votre sujet doit se résumer en quelques mots simples. Il résume votre thématique générale de manière objective et concrète. Quant à votre message, demandez-vous : si mon interlocuteur ne retient qu’une seule chose, qu’est-ce que je veux que ce soit? Qu’est-ce qui est important pour moi à partager et faire comprendre à mon public? Une fois que vous avez répondu à ces questions et que votre réponse est claire et succincte, assurez-vous que toute votre présentation est alignée sur ce message. Plus il est clair, plus il sera facile de créer le reste de la présentation, d’être cohérent et de concevoir des images fortes. Cela permet d’éliminer les sujets connexes et évite de vouloir trop en dire.

Il reste à établir l’angle, c’est-à-dire la manière dont on va aborder les choses pour en faciliter la compréhension. On peut par exemple utiliser une analogie pour rendre son propos plus concret ou, encore, l’humour pour bien conserver l’intérêt de son interlocuteur. Il est préférable de choisir un angle en lien avec sa personnalité, question d’être plus confortable.

Deux personnes peuvent aborder un sujet identique, mais de manière différente et qu’il demeure tout aussi pertinent. Par exemple, plusieurs films traitent de la guerre du Vietnam sans que le sujet soit épuisé. Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola, dénonce l’horreur de la guerre par une allégorie sur la folie du mal et sur le voyage à la découverte de soi. Quant à Oliver Stone et son film Platoon, il montre la guerre comme le public ne l’avait jamais vue, c’est-à-dire de l’intérieur, du point de vue du soldat.

Plus l’orateur a une vision originale et personnelle, meilleure sera sa présentation.

Une fois le message et l’angle d’approche bien identifiés, il ne reste qu’à construire la présentation autour de ce thème. Lorsque le message est clair, il est aussi plus facile de trouver un titre accrocheur et représentatif. On le choisit court, simple à retenir. En somme, il doit frapper l’imaginaire, mettre l’eau à la bouche! 

Deuxième étape : répondre aux quatre questions sur le contexte

Qui? – À qui va-t-on s’adresser? Qu’est-ce qui préoccupe ces gens? Qu’est-ce qu’ils savent ou qu’ils croient savoir (préjugés)? D’où partent-ils et où voulez-vous les amener?

Quoi? – Dans quel contexte votre exposé est-il présenté? De combien de temps disposez-vous? Parlez-vous en premier ou après d’autres personnes?

Pourquoi? – Pourquoi êtes-vous présent à cet événement? Qu’est-ce que les gens vont gagner à venir vous écouter? Il faut aussi déterminer vos objectifs personnels : augmenter votre notoriété et votre crédibilité? Être un influenceur? Impressionner votre patron? Dépasser vos propres limites? Bien entendu, ne le dites pas ouvertement, car cela n’intéresse personne d’autre que vous! Mais il est fondamental d’être honnête avec soi et conscient des facteurs de stress. Ces paramètres seront utiles pour savoir si votre présentation vous satisfait. De plus, cela vous permet de cerner vos motivations profondes, celles qui vous poussent à vous dépasser.

Comment? – C’est le moment de se doter d’un plan de match. Il faut fixer un échéancier des différentes étapes requises pour préparer sa présentation. Avez-vous déjà travaillé avec un projecteur? Si non, il faut se pratiquer. Vous manque-t-il de l’information? Si oui, il faut la trouver… Il est préférable de préparer un calendrier pour respecter les délais sans devoir courir à la dernière minute et ainsi se priver d’une bonne nuit de sommeil la veille de l’évènement!

Maintenant, vous êtes prêt à structurer votre présentation et à établir l’ordre dans lequel vous aborderez vos idées. Et puis, oui, enfin, vous pourrez vous mettre à votre PowerPoint!

Prendre le temps de faire cette préparation en amont du travail vous aidera grandement à en sauver en aval. Toutes les présentations qui marquent l’imaginaire sont agréables à suivre parce que le sujet et le message sont clairs, cohérents, bien structurés. Elles nous marquent parce qu’elles sont personnelles et imagées. À vous maintenant de rêver à ce qui est important de dire et partager lors de votre prochaine présentation.

Annie Bienvenue
Coach d’affaires, formatrice et conférencière
en communication verbale et non verbale

JPL Communications inc.
annie@jeanpierrelauzier.com
www.jeanpierrelauzier.com
450 444-3879