COMMENT FAIRE VALOIR VOS IDÉES?

Par Annie Bienvenue

Souvent, lorsque nous avons l’occasion d’exprimer nos idées et de les faire valoir, nous nous mettons émotivement dans une position d’attaque, surtout si nous réagissons aux idées de quelqu’un d’autre. L’expression « défendre ses idées » a, selon moi, une connotation plus négative que celle de les « faire valoir ». Elle réfère à une lutte, une guerre qu’on s’apprête à livrer. Et c’est malheureusement le cas. On se met la pression de convaincre les autres, de gagner leur attention, leur approbation. Cette attitude est un piège : nous nous braquons, alors nous écoutons moins les autres et nous les amenons conséquemment à moins nous écouter.

Pour bien faire valoir nos idées, il faut être attentif à l’autre, se détacher émotivement et se syntoniser avec l’autre. Nous n’avons pas besoin d’être agressifs pour persuader les autres du mérite de notre point de vue.

Comprenez et formulez clairement la vision de l’autre

Lorsque nous devons faire valoir nos idées, c’est parce que nos collègues, nos supérieurs, nos employés, nos clients, nos proches, etc. ne sont pas en accord avec notre point de vue, notre manière de voir les choses. Il importe donc de bien comprendre leur position, dans un premier temps, avant de les amener à voir les choses de notre point de vue. Nous devons évaluer les aspects du sujet sur lesquels nous sommes en accord et ceux sur lesquels on est en désaccord; nous devons aussi savoir pourquoi nous sommes en désaccord sur ces aspects. Avec cette connaissance, nous pouvons faire évoluer la pensée de l’autre vers une meilleure compréhension de notre point de vue et, ultimement, l’amener à prendre des décisions qui prennent en considération notre point de vue. Et ceci se bâtit un argument à la fois, étape par étape.

Alors, comment bâtir votre argumentaire lorsque vous avez à faire valoir votre idée à l’autre pendant une discussion sur un sujet que vous connaissez à l’avance? Quels sont les points forts que vous mettrez en évidence?

Si vous comprenez suffisamment bien la pensée de l’autre, vous pourrez construire une argumentation qui vous permettra de réagir efficacement durant la rencontre. Vous aurez plus confiance en vous pour mener à bien la discussion. Et la meilleure manière d’amorcer la discussion, spécialement lorsque vous savez que vous serez mis sur la sellette, est de mettre en lumière tous les contre-arguments de la personne – ou des gens – qui s’oppose à vos idées. Cet éclaircissement désamorce dès le départ les attaques et fait comprendre à votre interlocuteur que vous maîtrisez votre sujet et avez pris en considération tous les aspects de l’enjeu.

Préparez-vous, soyez convaincu et clair!

Pour obtenir un impact optimal dans votre communication, vous devez être préparé; l’improvisation n’a pas sa place lorsqu’on désire être percutant. Après avoir bien cerné le point de vue de l’autre, communiquez le vôtre en évitant les longs détours et en restant concis.

Votre objectif doit également être clair afin d’éviter d’amener la discussion dans toutes les directions ou de vous laisser entrainer dans des aspects non pertinents au sujet. Vous désirez amener l’autre sur votre chemin de réflexion? Votre destination doit être sans ambigüité, tant pour vous que pour l’autre. Mettez de l’avant les bénéfices et les avantages pour vos interlocuteurs. Pour influencer, le bien commun doit être au cœur de nos actions et discours.

De plus, pour arriver à convaincre vos interlocuteurs, vous devez être convaincu. Présenter un argumentaire dans lequel on croit sincèrement est beaucoup plus facile, car on peut parler avec enthousiasme et passion, ce qui est beaucoup plus difficile quand on est soi-même ambivalent. De plus, votre enthousiasme et votre passion joueront en votre faveur, elles aideront à persuader les autres du bien-fondé de votre projet, de vos idées, car ces qualités sont contagieuses.

Enfin, pour bien capter l’attention des gens, imagez vos pensées, utilisez les métaphores. Pour comprendre un concept, le cerveau doit le transférer en images. Si vous désirez être compris, assurez-vous d’employer des analogies, un vocabulaire imagé. Si votre présentation est supportée par une présentation visuelle, voyez à ce qu’elle soit dynamique, colorée, vivante et que chaque diapositive se comprenne en 3 à 5 secondes. 

Si vous dégagez l’assurance qu’il faut par rapport à votre point de vue, à vos idées, et que vous communiquez ceux-ci clairement dans le respect et la compréhension des autres points de vue, vous réussirez à convaincre les gens, vous aurez plus d’impact, un bon impact. Alors, la prochaine fois que vous devrez faire valoir vos idées, partez positif avec l’intention de comprendre l’opinion des autres puis de les rallier à la vôtre.

Annie Bienvenue
Coach d’affaires, formatrice et conférencière
en communication verbale et non verbale

JPL Communications inc.
annie@jeanpierrelauzier.com
www.jeanpierrelauzier.com
450 444-3879