Comment poser de bonnes questions aux clients?

Il vous sera très difficile d’obtenir du succès dans la vente si vous prenez plus de temps à parler de vos produits que de poser les bonnes questions qui vous aideront à saisir les préoccupations et les désirs du client.

Vous êtes probablement parmi la majorité des vendeurs qui savent que, pour réussir, ils doivent poser beaucoup de questions à leur client, mais aussi surprenant que ce puisse être, très peu le font. Et pourquoi ne le faites-vous pas? Parce que, très souvent, le client démontre son impatience en refusant de répondre à vos questions, car il se sent manipulé et il déteste se faire contrôler.

Afin d’éliminer ce sentiment de manipulation ressenti par le client et d’avoir le privilège de mieux connaitre ses besoins, vous devez respecter deux conditions qui vous garantiront que vos questions sont pertinentes. Premièrement, le client doit sentir que votre objectif premier, c’est de vouloir sincèrement l’aider à réaliser ou à obtenir ce qu’il désire, et deuxièmement il doit vous considérer comme un expert dans votre domaine d’activité, car un client aime transiger avec un vendeur qui lui apporte de la valeur. Sans la présence de ces deux éléments, il vous sera très difficile d’appliquer l’approche que je vous propose.

Dans le but de bien agencer la séquence de vos questions, je vous propose une approche en cinq étapes. Ne vous en faites pas si vous vous sentez inconfortable lorsque vous l’appliquez les premières fois; vous devez tout de même persévérer, et après quelque temps, vous vous sentirez plus à l’aise et sa mise en pratique se fera de façon beaucoup plus naturelle.

Voici donc les cinq étapes proposées pour structurer vos questions lorsque vous discutez avec un client :

Étape 1 : son passé;

Étape 2 : son présent;

Étape 3 : son futur;

Étape 4 : ses attentes à l’égard de ce projet;

Étape 5 : les conditions de succès.

Maintenant, détaillons chacune de ces étapes.

Étape 1 : Le passé. En connaissant le passé de votre interlocuteur et celui de son entreprise, il vous sera plus facile de comprendre les décisions qui ont déjà été prises et celles qui seront considérées à l’avenir. Voici des exemples de questions à poser :

Sur la personne :

  • Depuis combien de temps travaillez-vous pour cette entreprise?
  • D’où venez-vous? Avez-vous occupé d’autres fonctions dans cette firme?
  • Quelles sont vos responsabilités?

Sur l’entreprise :

  • Comment l’entreprise a-t-elle commencé ses opérations?
  • Qui en sont les actionnaires ou les propriétaires?
  • Quelles sont vos lignes de produits et quelle est leur importance relative?
  • Quelle est la position de l’entreprise dans le marché?

Étape 2 : Le présent. Même si vous possédez une bonne connaissance du marché, vous devez savoir quels sont les éléments spécifiques et uniques qui s’appliquent à ce client.

Exemples de questions :

  • De quelle façon opérez-vous? (allez en profondeur)
  • Qu’est-ce qui fonctionne bien et qu’est-ce qui fonctionne moins bien?
  • Pourquoi travaillez-vous de cette façon?
  • Pourquoi avez-vous pris telles ou telles décisions?

Étape 3 : Le futur. Vous devez connaître les buts, les objectifs et les priorités autant pour l’entreprise que pour le département et même, si possible, pour votre contact principal.

Exemples de questions :

  • Quels sont les objectifs de votre entreprise pour les douze prochains mois? Pour les cinq prochaines années?
  • Quelles sont les priorités de l’entreprise? Quelles sont celles de votre département?
  • Quels sont vos plus grands défis?
  • Quels sont vos préoccupations, vos désirs, vos irritants, vos problématiques?

Étape 4 : Les attentes du projet. Bien comprendre et bien saisir les « attentes du projet en terme de résultats » vous permettra de mesurer l’impact positif que vous pourriez avoir chez le client.

Exemples de questions :

  • Qu’attendez-vous comme résultats en implantant notre solution?
  • Dans combien de mois ou d’années croyez-vous obtenir ces résultats?
  • De quelle façon allez-vous les mesurer?
  • Quels problèmes désirez-vous résoudre?

Étape 5 : Qualification du projet. Vous devez qualifier les probabilités de réalisation de cette opportunité, à savoir, ce que sont les obstacles ou les défis qu’il faudra surmonter afin qu’il y ait un mariage entre les deux parties, et si les conditions gagnantes sont présentes de part et d’autre.

Exemples de questions :

  • Quand désirez-vous aller de l’avant avec ce projet?
  • Quel est l’ordre de grandeur de votre budget pour ce projet?
  • À part vous, qui est impliqué dans cette décision?
  • Si vous n’allez pas de l’avant avec cette solution, quelles en seront les conséquences?

Exemples de questions à poser pour savoir où votre client vous qualifie :

  • Quels sont vos trois principaux critères de sélection?
  • Qu’est-ce qui est le plus important pour vous dans le choix d’un partenaire?

Chaque fois que vous rencontrez un client potentiel, assurez-vous d’avoir, sous la main ou en mémoire, une liste bien structurée de questions afin de ne rien oublier.

Souvenez-vous que le client vous choisira s’il est convaincu que, grâce à votre haut niveau d’expertise, vous pouvez l’aider à obtenir ce qu’il désire, et la meilleure façon de lui démontrer ces deux éléments (aide et expertise), c’est en posant beaucoup et de bonnes questions.

Bon questionnement!

Jean-Pierre Lauzier
Expert-conseil, formateur et conférencier en vente, mise en marché et service à la clientèle
Auteur du livre: « Le Coeur aux ventes »

JPL Communications inc.
info@jeanpierrelauzier.com
www.jeanpierrelauzier.com
450 444-3879

Sous le même thème

Bâtir un modèle de vente gagnant avec un coach de vente
,

Avez-vous un modèle de vente gagnant et efficace?

En tant que représentant ou entreprise, disposez-vous d’un système de vente qui vous permet d’acquérir de façon continue des clients potentiels ou des projets avec vos clients actuels? Et lorsque vous rencontrez un prospect, avez-vous une approche de vente étape par étape qui vous donne un taux de succès de 75 % et plus?
Quoi faire pour attirer des clients
, , ,

Quoi faire pour attirer plus de clients ?

Lorsque vous communiquez avec un client pour lui vendre vos produits ou vos services, que ce soit en personne ou par l’intermédiaire d’une publicité ou d’un média, de quoi parlez-vous? Que lui présentez-vous? Vos services/produits? Votre performance? Essayez-vous de le convaincre que vous êtes la meilleure personne avec qui faire affaire? Lui proposez-vous toutes sortes de solutions afin qu’il en choisisse une? Supposons que vous vendez des forfaits de création de sites web. Comment présentez-vous votre offre aux clients? Leur montrez-vous toutes vos créations? Parlez-vous de vos succès avec d’autres clients? De la beauté de votre conception web?
, ,

LE PLAISIR DANS LA VENTE EN ÉTANT SUR SON X DANS SON APPROCHE CLIENT

Dans le contexte économique d’aujourd’hui, la plupart des gens et des entreprises n’achètent pas en fonction de leur besoin. Avez-vous vraiment besoin de ce nouveau téléphone cellulaire? De cette nouvelle paire de souliers? De prendre ce verre de vin? De changer votre voiture aux trois ans? Vous serez tentés de me dire oui. Cependant, en y réfléchissant deux fois, il est fort probable que vous me répondrez non. De plus, les besoins semblent augmenter en fonction du revenu disponible d’une personne ou d’une entreprise. Est-ce que l’entreprise pour laquelle vous travaillez achète tout ce dont elle a besoin?