Comme tout texte, la structure d’une bonne présentation comprend une introduction, un développement et une conclusion pour aider l’auditeur à s’y retrouver et à mémoriser l’information.

Il ne faut pas rédiger votre présentation comme s’il s’agissait d’un texte écrit à remettre. La livraison du message doit s’exprimer plus naturellement. Il faut donc vous donner une structure en mots-clés pour dresser l’ordre de vos idées. L’utilisation de liens (de plus, en effet, cependant, etc.) pour enchaîner vos idées n’est pas essentielle en communication orale, mais elle peut aider à se repérer dans la chronologie des idées.

Développer de nouveaux partenariats d’affaires et trouver des clients potentiels est essentiel à la prospérité d’une entreprise. Un des moyens d’y parvenir est le réseautage. Or, lorsque vous vous présentez, vous avez peu de temps pour susciter l’intérêt de votre interlocuteur et vous imposer à lui comme expert dans votre secteur professionnel. Le défi : vous faire valoir en moins de 30 secondes, sans perte de temps, sans mots superflus. Pour ce faire, la présentation de votre image professionnelle (elevator pitch) doit être efficace et percutante.