Vous venez de remettre votre proposition d’affaire à un client potentiel. Étant donné que vous désirez ardemment acquérir ce client, vous avez mis toutes vos énergies pour soumettre une solution solide, qui répond parfaitement aux besoins du client, et ce, à un prix des plus compétitifs. Votre niveau de confiance, pour gagner cet appel d’offres, est très élevé, car vous connaissez vos concurrents et vous savez que votre offre surpasse les leurs. Mais quelques jours plus tard, vous apprenez que votre proposition n’a pas été retenue et que le client a choisi un de vos concurrents ! Que s’est-il passé ?

Trop souvent, des gens recherchent les idées qui peuvent leur apporter la gloire, la richesse et le respect, mais rares sont ceux qui ont la chance de trouver de telles idées exceptionnelles. En fait, l’expérience nous démontre que ce ne sont pas ceux qui ont les meilleures idées qui récoltent le plus de succès à long terme. Ce sont plutôt les personnes qui agissent avec régularité, ténacité et constance dans leurs actions.

Vous voulez obtenir plus de succès, travailler moins, réaliser vos buts le plus rapidement possible, autrement dit, vous désirez « obtenir plus, avec moins d’efforts ». Certaines personnes arrivent à leur but beaucoup plus facilement et rapidement que d’autres. Étant donné que nous disposons tous du même temps, il s’ensuit que, forcément, certaines gens qui sont capables d’accomplir plus de choses dans un temps donné. Autrement dit, certains sont plus productifs mais pas nécessairement plus performants.

Si vous ne pouvez pas répondre à cette question avec confiance et conviction, il est fort possible que vos objectifs de vente pour acquérir de nouveaux clients soient difficiles à atteindre. Plus la réponse à cette question sera solide et forte, meilleures seront vos chances de réussite.

En tant que vendeur, vous arrive-t-il d’avoir la sensation de déranger un client, surtout lorsque vous faites de la sollicitation dans le but d’aller en chercher de nouveaux? Avez-vous l’impression que, vis-à-vis l’acheteur, vous jouez un rôle de quêteur ou de prédateur? Est-ce que vous vous dites : « La vente, c’est vraiment ça, je ne peux rien y faire parce que le rôle d’un vendeur, c’est d’être achalant »?

Désirez-vous vous lancer en affaires? Obtenir l’emploi de vos rêves? Réussir un projet qui vous tient à cœur? Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour atteindre vos objectifs? Qu’êtes-vous prêt à faire comme efforts pour réussir dans vos projets? Y a-t-il une formule magique? Oui et non?

Quand vous discutez avec un client et que vous constatez que son choix d’achat est différent de ce que vous lui offrez, est-ce que vous réussissez à l’influencer au point de lui faire changer d’idée?

Pour obtenir beaucoup de succès dans la vente : comprenez les différents niveaux de besoins du client afin de lui proposer la solution qui saura le mieux répondre à ses besoins. À la lecture d’un tel énoncé, cela semble être l’évidence même!!! Malheureusement, très peu de vendeurs appliquent « vraiment » cette définition qui leur permettrait pourtant d’obtenir des résultats exceptionnels. Pourquoi ne le font-ils pas? Parce qu’ils ne comprennent pas toutes les subtilités et la profondeur de cet énoncé, ce qui produit une exécution déficiente.

Exploitez-vous votre commerce de détail à son plein potentiel? Mises à part les grandes bannières et les franchises à succès qui ont développé une façon de procéder qui contribue à maximiser leurs investissements, rares sont les entrepreneurs qui optimisent le plein potentiel de leur commerce.

En tant que vendeur, votre rôle consiste à vous présenter à un client de la façon la plus favorable possible pour établir une connexion facile ainsi qu’un canal de communication positif afin de comprendre si vous pouvez aider cette personne ou cette entreprise avec vos produits ou services. Pour ce faire, vous adaptez votre habillement, votre vocabulaire, votre façon de penser, etc., en fonction du client.